Revue de presse Chine - 22 septembre 2016

Chine : les membres du Parti incités à avoir un second enfant

Alors que Yichang dans le Hubei fut autrefois une ville modèle de la politique de l'enfant unique, elle incite à présent les couples à avoir deux enfants. Copie d'écran du South China Morning Post, le 22 septembre 2016.
Alors que Yichang dans le Hubei fut autrefois une ville modèle de la politique de l'enfant unique, elle incite à présent les couples à avoir deux enfants. Copie d'écran du South China Morning Post, le 22 septembre 2016.
South China Morning Post – Le temps passe et la roue tourne. En 2010, la ville de Yichang dans le Hubei avait été distinguée par le Parti communiste pour l’exemplarité de ses mesures et ses résultats extraordinaires dans le cadre de la politique de l’enfant unique. Six ans plus tard, Yichang fait machine arrière. Le taux de fertilité de cette ville de 4 millions d’habitants est en effet l’un des plus bas du pays, rivalisant avec celui de Hong Kong : moins d’un enfant par femme… Désormais, les jeunes couples fertiles sont encouragés à faire des bébés. Quant aux couples ayant dépassé l’âge d’enfanter, ils sont incités à conseiller à leurs enfants de fonder de grandes familles.

La ville de Yichang vient en effet de publier une lettre sur son site Internet adressé à tous les membres du Parti communiste ainsi qu’à ceux de la ligue Communiste de la jeunesse. « Les jeunes camarades devraient commencer eux-mêmes (à faire des enfants) et les plus âgés devraient éduquer leurs enfants dans ce sens et les superviser », explique le planning familial dans cette lettre ouverte à ses administrés. Car, est-il précisé, « si le phénomène (de dénatalité) se poursuit, il entraînera de réels risques pour le développement économique et social de la ville, et aura un impact négatif sur le bonheur de ses familles. » Pour inciter les membres du Parti communiste à atteindre ce nouveau quota, toute une série de mesures ont aussi été prises : prolongation du congé maternité, gratuité des services médicaux et construction de structures pour la petite enfance.

Ce changement de cap radical est conforme à la décision en octobre 2015 de la Chine, poussée par des impératifs sociaux et économiques, de mettre fin à la politique de l’enfant unique débutée dans les années 1970. La loi autorisant tous les couples à avoir un deuxième enfant, est entrée en vigueur en janvier 2016.