Revue de presse Malaisie - 21 septembre 2016

Malaisie : deux nouveaux rapports incriminent Najib Razak

Le Premier ministre malaisien est mis en cause dans deux dossiers : l'affaire Xavier Justo et le financement d'une organisation gouvernementale, Permata, dirigée par sa femme. Copie d'écran du Straits Times, le 21 septembre 2016.
Le Premier ministre malaisien est mis en cause dans deux dossiers : l'affaire Xavier Justo et le financement d'une organisation gouvernementale, Permata, dirigée par sa femme. Copie d'écran du Straits Times, le 21 septembre 2016.
Straits Times – Najib Razak nie en bloc. Alors que l’opposition au Premier ministre malaisien, en plein cœur du scandale du fonds étatique d’investissement 1MDB, se fait de plus en plus vive, ce dernier est de nouveau mis en cause dans deux affaires.

La première concerne sa femme, Rosmah Mansor. Le week-end dernier, l’agence de presse malaisienne Bernama annonçait qu’elle allait recevoir le prix « Mener par l’exemple » de l’Unesco pour son travail au sein de Permata, une organisation gouvernementale chargée de la famille et de l’enfance. Mais quelques jours plus tard, l’Unesco est revenue sur cette annonce expliquant avoir reçu des messages mettant en doute les moyens de financement de l’organisation malaisienne. Une accusation dont s’est rapidement défendu le Premier ministre arguant que les dépenses de Permata étaient totalement transparentes. Selon lui, les messages proviendraient de deux journaux américains, le Wall Street Journal et le New York Times qui l’ont accusé à plusieurs reprises de détournement d’argent public.

« Nous regrettons que ceux qui souhaitaient donner ce prix se soient laissés influencer par les insinuations de personnes qui font campagne contre la Malaisie, son gouvernement et le Premier ministre, a déploré Tengku Sariffuddin Tengku Ahmad, attaché de presse de Najib Razak. Ils se moquent des conséquences de ces mensonges sur Permata, ses employés et tous les enfants qui ont reçu de l’aide. »

Le Premier ministre s’est aussi défendu d’une quelconque implication dans l’affaire Xavier Justo. Cet ancien employé de l’entreprise PetroSaudi est à l’origine de la fuite de documents du scandale 1MDB. Emprisonné en Thaïlande pour chantage et extorsion de données envers son ancien employé, il a récemment demandé une extradition vers la Suisse dont il est ressortissant. Selon le journal suisse Le Temps, cette requête aurait été refusée par Bangkok à la suite d’une demande de Najib Razak.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don