Revue de presse Bangladesh - 21 septembre 2016

Bangladesh : après les attaques d'Uri, Dacca réaffirme son soutien à l'Inde

Dacca a affirmé que le Pakistan ne pourrait plus utiliser le territoire bangladeshi pour nuire à l'Inde. Copie d'écran d'India today, le 21 septembre 2016.
Dacca a affirmé que le Pakistan ne pourrait plus utiliser le territoire bangladeshi pour nuire à l'Inde. Copie d'écran d'India today, le 21 septembre 2016.
India Today – Le Pakistan isolé. Quelques jours après l’attaque de la base militaire d’Uri dans le Cachemire indien provoquant la mort de 18 soldats indiens, le Bangladesh a réitéré son soutien à New Delhi contre Islamabad. Allié historique de l’Inde, le pays avait été touché par un attentat terroriste le 1er juillet dernier. Une fusillade à Dacca avait alors provoqué la mort de plusieurs ressortissants étrangers et bangladais.

« Nous sommes contre la terreur, contre les pays terroristes et ceux qui soutiennent le terrorisme. Nous n’autoriserons plus jamais le Pakistan à utiliser notre territoire contre l’Inde », a lancé la Premier ministre bangladaise Sheikh Hasina.

L’attaque de dimanche dernier à la base militaire d’Uri est la plus meurtrière depuis une quinzaine d’années. L’Inde a rapidement mis en cause le Pakistan qu’elle accuse de soutenir la rébellion armée dans les zones du Cachemire contrôlées par New Delhi. La Russie, les États-Unis et l’Afghanistan ont aussi apporté leur soutien à l’Inde après l’attentat. Alors que Nawaz Sharif est en visite à Washington, le secrétaire d’État John Kerry lui a exprimé son inquiétude face à l’escalade des tensions aux Cachemire indien.