Revue de presse Inde - 15 septembre 2016

Inde : les relations avec l'Afghanistan entravée par la "mesquinerie" du Pakistan ?

A l'origine du litige : Islamabad refuse d'autoriser la livraison par l'Inde d'une tonne sept de blé à l'Afghanistan. Copie d'écran du Times of India, le 15 septembre 2016.
A l'origine du litige : Islamabad refuse d'autoriser la livraison par l'Inde d'une tonne sept de blé à l'Afghanistan. Copie d'écran du Times of India, le 15 septembre 2016.
Times of India – L’Afghanistan se retrouve au centre de la guerre des mots entre l’Inde et le Pakistan. Le président afghan Ashraf Ghani n’a pas hésité à déclarer hier, mercredi 14 septembre, lors d’une conférence à l’Institut d’analyses et de défense de New Dehli que « l’Afghanistan est un pays enclavé qui pense ouvertement, à l’opposé du Pakistan qui est ouvert sur la mer mais pense comme un pays enclavé ». Une allusion aux récentes allégations faisant état d’un refus annoncé du gouvernement d’Islamabad d’autoriser la livraison par l’Inde d’une tonne sept de blé à destination de l’Afghanistan en utilisant la route traversant le pays frontalier.

Selon le ministre indien des Affaires étrangères, une demande d’autorisation d’utilisation des routes a été faite auprès des autorités pakistanaises « mais ces dernières n’ont pas répondu ». Ce que conteste le porte-parole du ministère pakistanais des Affaires étrangères dans un article du quotidien Dawn, qui rappelle néanmoins que « l’accès à l’Afghanistan se fait soit par voie aérienne, soit par voie maritime ». A ce titre, le gouvernement de Delhi « aurait mieux fait d’acheminer sa cargaison par des routes ouvertes et elle serait alors déjà arrivée à destination plutôt que de prendre l’excuse d’une non réponse de la part du Pakistan », a ajouté le porte-parole Nafees Zakaria. Le tout sur fonds de tensions toujours plus importantes au Cachemire (voir notre revue de presse du 9 septembre).

Tags de l'article