Revue de presse Philippines - 6 septembre 2016

G20 : Duterte "regrette" d'avoir insulté Obama

Rodrigo Duterte s'est excusé après avoir traité Barack Obama de "fils de pute" lors d'une conférence de presse. Copie d'écran du South China Morning Post, le 6 septembre 2016.
Rodrigo Duterte s'est excusé après avoir traité Barack Obama de "fils de pute" lors d'une conférence de presse. Copie d'écran du South China Morning Post, le 6 septembre 2016.
South China Morning Post – Il a rapidement fait machine arrière. Le président philippin Rodrigo Duterte a exprimé ses regrets ce mardi 6 septembre, après avoir traité Barack Obama de « fils de pute » lors d’une conférence de presse la veille. S’exprimant avant son départ pour le Laos, où les présidents d’Asie du Sud-Est et leur homologue américain se réunissent, il s’est emporté face aux questions des journalistes sur sa rencontre prévue avec Barack Obama. « Il faut être respectueux. Il ne faut pas se contenter de balancer des questions et des communiqués. Fils de pute, je vais te porter malheur dans ce forum », avait t-il déclaré. Le président américain a répondu en annulant la rencontre bilatérale prévue aujourd’hui.

A son arrivée à Ventiane, la capitale laotienne, Rodrigo Duterte a diffusé un communiqué d’excuses où il rappelle son attachement aux Etats-Unis et son désir de renforcer ses liens avec un pays « avec lequel [il partage] une longue histoire ». « J’ai une profonde affection pour le président Obama et l’alliance durable entre nos nations. »

Les relations entre les Etats-Unis et son allié traditionnel philippin se sont dégradées depuis l’arrivée au pouvoir de Rodrigo Duterte en juin. Ce dernier est fortement critiqué par les Nations unies et les Etats-Unis pour inciter les citoyens à tuer eux-mêmes les trafiquants de drogues. Il a, à plusieurs reprises, menacé de quitter l’ONU et de rompre ses relations diplomatiques avec Washington et Canberra. Ce dernier épisode pourrait encore refroidir les relations entre les deux puissances alors que doit être évoquée à Ventiane la question des litiges territoriaux en mer de Chine méridionale.