Revue de presse Inde - 2 Septembre 2016

Inde : la grève nationale inégalement suivie

La grève nationale organisée par les syndicats indiens n'a pas mobilisé les foules. Copie d'écran de The Hindu, le 2 septembre 2016.
The Hindu – En Inde, la grève nationale n’a pas eu l’effet escompté. Organisée par dix syndicats, la grève qui s’est déroulée ce vendredi 2 septembre à travers le pays n’est pas parvenue à mobiliser les foules, rapporte le journal The Hindu. Si elle a mobilisé les syndicats, elle n’a cependant pas convaincu les ouvriers selon le ministère du Travail. La grève d’une journée avait notamment pour objectif l’augmentation du salaire minimum et la mis en place d’une sécurité sociale pour les secteurs non-organisés. « L’impact de la grève nationale a été minime dans la plupart des États », a déclaré un représentant du ministère du Travail. Les industries ont été touchées par la fermeture d’établissements dans seulement quelques Etats comme le Kerala, le Tripura et le Telangana. »
En effet, selon le Times of India, ces trois Etats se sont particulièrement mobilisés, avec la fermeture des écoles, des transports et des entreprises. Des débordements ont nécessité l’intervention des forces de l’ordre. La grève nationale a principalement mobilisé les secteurs bancaire et du charbon. Pour M. Venkaiah Naidu, ministre de l’Union, « la grève d’aujourd’hui est illogique. Le gouvernement a augmenté le salaire minimum de 42% ». Les syndicats s’opposent aux réformes du droit du travail, qu’ils considèrent pro-capitalistes et unilatérales, indique le quotidien indien.
Tags de l'article