Revue de presse Népal - 25 Août 2016

Népal : des dissensions retardent les nominations du nouveau gouvernement

Copie d'écran du Kathmandu Post, le 25 août 2016.
Une faction menée par le haut dirigeant du Congrès népalais, Ram Chandra Poudel, s'oppose à la "liste des ministres" de Sher Bahadur Deuba, retardant la formation du gouvernement. Copie d'écran du Kathmandu Post, le 25 août 2016.
Kathmandu Post – Les luttes intestines demeurent le fléau du parti népalais du Congrès (NC). Bien qu’il ait annoncé la nomination de ses ministres pour mercredi, le Congrès népalais a échoué dans sa tâche après qu’une section du parti se soit opposée à la « liste des ministres » du président du parti, Sher Bahadur Deuba.
Une réunion d’une faction menée par le haut dirigeant du NC, Ram Chandra Poudel, actuellement ministre de la Paix et de la reconstruction au sein du gouvernement de Pushpa Kamal Dahal, a rejeté mercredi la proposition de Deuba. La faction a insisté sur le fait qu’il devait choisir au moins cinq ministères, pour « suivre la tradition qui est de respecter les autres voies du parti » a indiqué le leader du Congrès népalais, Gururaj Ghimire.
Le parti communiste du Népal (maoïste) et le NC – formant actuellement une coalition qui a gagné les élections générales – ont passé un accord selon lequel le parti du Congrès gèrera 13 ministères. Jusqu’à présent le NC n’a envoyé que deux de ses ministres au gouvernement, nommant Bimalendra Nidhi au poste de Premier ministre adjoint et Ramesh Lekhak à celui de ministre des Infrastructures physiques et des Transports. Malgré les différends entre le NC et la faction menée par Ram Chandra Poudel, les dirigeants du parti ont annoncé avoir déjà confirmé quatre noms : ceux de Arjun Narsingh, Prakash Sharan Mahat, Bal Krishna Khand et Jeevan Bahadur Shahi.
Tags de l'article