Revue de presse Corée du Nord - 24 Août 2016

Corée du Nord : nouveau tir de missile depuis un sous-marin

Copie d'écran du Chosun Ilbo, le 24 août 2016
Le 24 août à 5h30 du matin, la Corée du Nord a procédé à un test réussi de missile balistique depuis un sous-marin (SBLM), démontrant sa maîtrise technologique. Copie d'écran du Chosun Ilbo, le 24 août 2016

Corée du Nord : nouveau tir de missile depuis un sous-marin

Chosun Ilbo (en coréen) – C’est un vrai succès pour Pyongyang. Ce mercredi 24 août à 5h30 du matin, la Corée du Nord a procédé au lancement d’un missile balistique depuis un sous-marin (SBLM) au large de Sinpo, dans la province du Hamgyeong du Sud. Au terme d’une trajectoire réussie de 500 kilomètres, le missile s’est abîmé en mer de l’Est, pénétrant de 80 kilomètres la zone d’identification de défense aérienne nippone (JADIZ). La distance parcourue dépasse largement celle des deux précédents missiles SBLM lancés par Pyongyang cette année. Ils n’avaient en effet pas dépassé 30 kilomètres, ce qui avait fait douter les experts de l’avancée réelle du programme balistique nord-coréen.
Aujourd’hui le doute est levé. Il est désormais certain que Pyongyang possède cette technologie difficile à maîtriser, ce qui fait monter d’un cran la menace sur la péninsule. Selon les experts sud-coréens, le but de la Corée du Nord est de pouvoir toucher la mer de Chine du Sud.

Ce tir intervient deux jours après le début des manœuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes en Corée du Sud. Ces exercices simulant une attaque nord-coréenne sont considérés comme une provocation par Pyongyang qui a aussitôt menacé Séoul d’une frappe nucléaire préventive.

Les ministres des affaires étrangères chinois, japonais et sud-coréens ont tenu à Tokyo ce mercredi une réunion exceptionnelle, la première de ce niveau depuis mars 2015. Ils ont confirmé leur volonté de répondre fermement à cette dernière provocation nord-coréenne. Et d’en référer au conseil des Nations Unies pour des sanctions renforcées.
Tags de l'article