Revue de presse Hong Kong - 3 août 2016

Hong Kong : manifestations contre la suspension du candidat Edward Leung aux prochaines législatives

Des mouvements protestataires éclatent à Hong Kong suite au refus de la candidature de l'indépendantiste Edward Leung. Copie d'écran du South China Morning Post, le 3 août 2016.
Des mouvements protestataires éclatent à Hong Kong suite au refus de la candidature de l'indépendantiste Edward Leung. Copie d'écran du South China Morning Post, le 3 août 2016.
South China Morning Post – Les impossibles candidatures des indépendantistes hongkongais. Suite au rejet hier, mardi 2 août, de la candidature d’Edward Leung Tin-kei aux élections législatives prévues pour le 4 septembre, de nombreux doutes et plaintes concernant la sélection des candidats et la surveillance des élections se sont fait entendre.

Des manifestations ont notamment eu lieu lors d’une réunion de la Commission des affaires électorales afin de faire valider les candidatures rejetées. Les protestataires ont forcé la Commission à interrompre sa séance. Nathan Law Kwun-chung, le chef du parti Demosisto a été notamment été poussé à terre, avant que la police n’éloigne les manifestants. Hospitalisé pour blessures, Nathan Law a l’intention de porter plainte. Il suspecte notamment des officiers en civil de l’avoir brutalisé. La commission des élections a quant à elle condamnée les « actes violents » des manifestants.

Edward Leung est le sixième candidat dont la candidature a été rejetée après avoir revendiqué l’indépendance hongkongaise. Membre du groupe Indigènes de Hong Kong, il avait de grandes chances de se faire élire. Pour Leung, le rejet de sa candidature est « une décision prise selon le bon vouloir du prince et non selon l’Etat de droit ». D’après lui, les élections sont manipulées par le gouvernement. Il compte donc soumettre une pétition pour boycotter les résultats des législatives.

Etudiant en philosophie à l’Université de Hong Kong, il réclamait l’indépendance de la métropole jusqu’à la semaine dernière, date à laquelle il a dû « clarifier sa position »en acceptant de signer un « formulaire de confirmation » pour garantir son attachement au statut de Hong Kong, partie inaliénable de la Chine. Les candidatures de 42 autres listes de candidat du camp pan-démocratique local avaient pourtant été acceptées malgré leur refus de signer le formulaire. Pour la coordinatrice du scrutin, Cora Ho Lai-sheung, le changement de position d’Edward Leung n’est que « tactique » : il l’a fait uniquement pour participer aux élections et il continuera de prôner l’indépendance une fois devenu législateur.