Revue de presse Japon - 1er août 2016

Japon : une femme élue gouverneure de Tokyo pour la première fois

L'ancienne ministre de l’Environnement, Yuriko Koike, a remporté de loin les élections gouvernementales, devenant ainsi la première femme gouverneure de Tokyo. Copie d'écran du Japan Times, le 1er août 2016.
L'ancienne ministre de l’Environnement, Yuriko Koike, a remporté de loin les élections gouvernementales, devenant ainsi la première femme gouverneure de Tokyo. Copie d'écran du Japan Times, le 1er août 2016.
Japan Times – C’est une victoire écrasante pour Yuriko Koike, qui devient la première femme gouverneure de Tokyo. L’ancienne ministre de l’Environnement a remporté de loin les élections d’hier dimanche 31 juillet, devenant ainsi la première femme gouverneure de Tokyo. Bien qu’elle ait concouru aux élections sans le consentement du Parti Libéral Démocrate (PLD) au pouvoir, elle a amplement dépassé ses deux principaux adversaires : Hiroya Masuda, candidat préféré de la coalition PLD – Komeito, et Shuntaro Torigoe, ancien journaliste soutenu par le bloc adverse – mené par le parti démocrate et le parti communiste. Les derniers scrutins indiquaient qu’elle avait recueilli 2 912 628 votes (contre 1 793 453 votes pour Masuda et 1 346 103 votes pour Torigoe). Elle a ainsi dépassé de 13,59 points l’ancien vainqueur des élections gouvernementales de Tokyo de 2014.

La nouvelle gouverneure de Tokyo siège à la Diète depuis 1992 et a occupé les fonctions de ministre de l’Environnement, ministre d’État en charge des Affaires d’Okinawa et des territoires du Nord, et plus brièvement de ministre de la Défense. Elle est entrée en politique après avoir travaillé en tant qu’animatrice pour TV Tokyo news. Parlant couramment l’arabe, elle a travaillé comme traductrice.

Yuriko Koike supervisera désormais la métropole capitale et compte d’ailleurs y mettre en place « de nouvelles politiques que personne n’a jamais vues ». Elle a notamment l’intention de promouvoir de meilleures conditions pour les femmes, cause qu’elle se sent responsable de soutenir. Les principales problématiques qu’elle souhaite aborder sont celles des crèches, du soin aux personnes âgées et de la vie professionnelle. Yuriko Koike a également pour but de redonner à Tokyo sa place de capitale financière leader en Asie, utilisant pleinement la stratégie de zone économique spéciale de la ville.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don