Revue de presse Chine - 1er août 2016

Chine : Uber fusionne avec son rival Didi Chuxing

Après l'absorption de son rival Uber, la société Didi Chuxing devrait être réévaluée à 35 milliards de dollars. Copie d'écran du New York Times, le 1er août 2016.
Après l'absorption de son rival Uber, la société Didi Chuxing devrait être réévaluée à 35 milliards de dollars. Copie d'écran du New York Times, le 1er août 2016.
New York Times – C’est la fin d’une longue bataille de plus d’un an entre Uber China et Didi Chuxing. Les deux compagnies de VTC devraient annoncer leur fusion dès demain, mardi 2 août. Didi Chuxing va absorber la branche chinoise de la compagnie américaine. La nouvelle entreprise est évaluée à 35 milliards de dollars, après la mise en commun des 28 milliards de Didi Chuxing et les 7 milliards de Uber China. Un deal qui devrait mettre fin aux « dizaines de millions de dollars dépensés chaque mois pour attirer plus de conducteurs » selon le New York Times. La compagnie chinoise devrait aussi investir 1 milliard de dollars dans l’entreprise Uber Global.

« C’est le dernier exemple des difficultés auxquelles font face les entreprises technologiques américaines quand elles essaient de s’implanter en Chine », commente le quotidien. Uber a su y construire une entreprise en constante progression, malgré les restrictions d’Internet. Début 2015, la mise en place du service Uber Pop en Chine avait même permis à la compagnie américaine de prendre des parts de marché au géant Didi Chuxing.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don