Revue de presse Corée du Sud - 27 juillet 2016

Corée du Sud : le secrétaire d'État aux affaires présidentielles visé par une enquête pour corruption

L'enquête contre le secrétaire d'État Woo Byung-woo est pointée du doigt comme une façon de gagner du temps pour la présidente Park Geun-hye affaiblie par les affaires de corruption. Copie d'écran du Korea Herald, le 27 juillet 2016.
L'enquête contre le secrétaire d'État Woo Byung-woo est pointée du doigt comme une façon de gagner du temps pour la présidente Park Geun-hye affaiblie par les affaires de corruption. Copie d'écran du Korea Herald, le 27 juillet 2016.
Korea Herald – Nouveau scandale à la Maison Bleue. Une enquête va être ouverte contre le secrétaire d’État aux affaires présidentielles. Elle débutera ce week-end, « durera un mois et pourra être prolongée d’un mois supplémentaire avec l’autorisation de la présidence » précise l’enquêteur indépendant chargé de l’affaire. Woo Byung-woo est soupçonné d’avoir abusé de sa position pour obtenir un poste militaire à son fils, et d’avoir sous-estimé les biens de son entreprise. Cependant, l’enquête ne porte pas sur les faits antérieurs à l’élection de Park Geun-hye.

Des omissions qui attisent les soupçons à l’encontre de la présidente. Selon le Korea Herald, « l’enquête semble être une stratégie pour faire gagner du temps » à Park, qui a longtemps soutenu Woo Byung-woo. Au sein du Saenuri, le parti de la présidente, les voix s’élèvent pour appeler au départ du secrétaire d’État. La Maison Bleue, quant à elle, se refuse à tout commentaire alors que Park est en vacances pour une semaine. Contacté par le journal, un porte parole a répondu « ne pas avoir été informé de l’enquête spéciale et ne pas en connaître le déroulement ».