Revue de presse Taïwan - 26 juillet 2016

Taïwan : le Parlement vote une loi contre les "biens mal acquis" des partis politiques, le KMT demande des éclaircissements

Le Kuomintang (KMT) se sent directement visé par la loi nouvellement adopté sur les "biens mal acquis" des partis politiques taïwanais. Copie d'écran de Focus Taiwan, le 26 juillet 2016.
Le Kuomintang (KMT) se sent directement visé par la loi nouvellement adopté sur les "biens mal acquis" des partis politiques taïwanais. Copie d'écran de Focus Taiwan, le 26 juillet 2016.
Focus Taiwan – La justice transitionnelle connaît un nouveau souffle à Taïwan depuis l’accession au pouvoir de Tsai Ing-wen. Hier lundi 25 juillet, le Parlement taïwanais a adopté une loi sur les « biens mal acquis » des partis politiques. Le texte expose ainsi que tous les avoirs acquis par les partis politiques depuis le 15 août 1945, excepté les frais d’adhésion et les dons, doivent être restitués à l’Etat taïwanais. Une date qui correspond à celle où l’ancien colonisateur japonais a rendu au Kuomintang (KMT) l’ensemble de ses avoirs taïwanais. Le KMT est accusé d’avoir conservé ces avoirs, ce qui en aurait fait le parti politique le plus riche du monde. L’adoption du texte a donc créé des remous au sein du parti, dont le vice-président a déclaré qu’il « emploierait tous les moyens légaux, constitutionnels, démocratiques et en accord avec l’Etat de droit pour protéger les droits [du parti] ». Il estime que l’adoption d’un texte de loi « ciblant directement le KMT » est « illégal » et « inconstitutionnel », rapporte Focus Taiwan.