Revue de presse Singapour - 12 juillet 2016

Singapour : 4 Bangladais condamnés à de la prison ferme pour financement du terrorisme

4 Bangladais ont été condamnés à Singapour à de la prison ferme pour avoir financé des attaques terroristes au Bangladesh. Copie d'écran de Channel News Asia, le 12 juillet 2016.
4 Bangladais ont été condamnés à Singapour à de la prison ferme pour avoir financé des attaques terroristes au Bangladesh. Copie d'écran de Channel News Asia, le 12 juillet 2016.
Channel News Asia – Singapour ne veut pas devenir une plaque tournante de Daech. Quatre Bangladais ont été condamnés à de la prison ferme pour financement de terrorisme, ce mardi 12 juillet. Les hommes, qui ont plaidé coupable, ont écopé de peines allant 2 à 5 ans pour avoir contribué à l’achat d’armes dans le projet d’un jihad armé au Bangladesh à l’encontre des non-croyants. Le leader du groupe, Rahman Mizanur, a été condamné à cinq ans, rapporte Channel News Asia. « Beaucoup de dégâts peuvent être causés par des objets peu coûteux. Le prix d’une attaque terroriste peut être modeste, mais le prix payé par la société est bien plus cher. Singapour doit prendre une position ferme contre le terrorisme et son financement, » a déclaré le parquet. Les quatre Bangladais font partie d’un groupe de huit personnes arrêtées selon la loi sur la Sécurité intérieure. Ce groupe avait allégeance à Daech et s’était auto-proclamé « Etat islamique du Bangladesh ». Le leader a tenté trois fois de rejoindre l’EI en Syrie mais n’est pas parvenu à obtenir de visa pour voyager en Turquie ou en Algérie. Il s’est donc rendu à Singapour.

Daech cherche désormais à s’immiscer en Asie du Sud-Est et multiplie ses tentatives pour s’implanter dans la région à forte population musulmane. L’organisation terroriste, rapporte le Straits Times, a lancé lundi 11 juillet son premier journal en langue malaise, intitulé El Fatihin, aux Philippines. Il sera distribué en Malaisie, à Singapour, en Indonésie, au Brunei et au sud de la Thaïlande.