Revue de presse Birmanie - 12 juillet 2016

Birmanie : la dissolution du groupe extrémiste bouddhiste Ma Ba Tha en discussion

La Birmanie pourrait prochainement dissoudre le groupe extrémiste bouddhiste Ma Ba Tha, qui milite contre l'obtention de la citoyenneté pour la minorité Rohingya. Copie d'écran du Myanmar Times, le 12 juillet 2016.
La Birmanie pourrait prochainement dissoudre le groupe extrémiste bouddhiste Ma Ba Tha, qui milite contre l'obtention de la citoyenneté pour la minorité Rohingya. Copie d'écran du Myanmar Times, le 12 juillet 2016.
Myanmar Times – Est-ce la fin de Ma Ba Tha ? Le groupe bouddhiste extrémiste birman pourrait prochainement ne plus exister, selon le Myanmar Times. Le 7 juillet dernier, U Phyo Min Thein, le ministre en chef de la région de Yangon, a rencontré le comité Ma Ha Na, groupe de moines de haut rang désignés par le gouvernement, afin de discuter de la possible dissolution de Ma Ba Tha. Pour le ministre en chef de Yangon, le groupe nationaliste est « inutile » et « redondant » puisqu’il existe déjà une organisation religieuse, représentée par le Ma Ha Na. U Tun Nyunt, directeur du département de la Religion de la région de Yangon, a déclaré : « Ma Ha Na considère que ses propos sont véridiques. La requête du ministre en chef est légitime sous la loi de l’organisation Sangha. »

La décision sera prise au cours d’une réunion de moines bouddhistes qui durera deux jours, les 13 et 14 juillet, dans une grotte artificielle près de la pagode Katar Aye à Yangon. Le groupe Ma Ba Tha, qui milite contre l’obtention de la citoyenneté pour la minorité musulmane Rohingya depuis 2013, a exigé des excuses de la part du parti au pouvoir, la Ligue nationale pour la démocratie, avant jeudi. Sinon, le groupe menace d’organiser des manifestations dans tout le pays. Interrogé à ce sujet, le ministre des Affaires culturelles et religieuses Thuya U Aung Ko a refusé de commenter, mais a affirmé que U Phyo Min Thein ne serait pas puni pour son initiative.