Revue de presse Inde - 11 juillet 2016

Inde : émeutes meurtrières au Cachemire après la mort d'un chef Hizbul

Le gouvernement du Jammu-et-Cachemire appelle les partis politiques et les séparatistes à l'aider à rétablir le calme après des émeutes qui ont fait 21 morts. Copie d'écran de The Indian Express, le 11 juillet 2016.
Le gouvernement du Jammu-et-Cachemire appelle les partis politiques et les séparatistes à l'aider à rétablir le calme après des émeutes qui ont fait 21 morts. Copie d'écran de The Indian Express, le 11 juillet 2016.
The Indian Express – New Delhi appelle au calme dans le Cachemire indien. Les manifestations se font de plus en plus violentes dans l’état du Jammu-et-Cachemire après le décès vendredi 8 juillet de Burhan Wani. Ce jeune commandant du groupe séparatiste Hizbul Mujahideen a été tué dans des affrontement avec les forces indiennes. On compte déjà 21 morts et plus de 800 blessés dans les affrontements entre les émeutiers et la police, selon les rapports officiels.
Le gouvernement provincial du Jammu-et-Cachemire appelle les partis politiques et les leaders séparatistes à restaurer le calme. Le porte-parole des autorités précise que les accusations contre la police et les militaires pour « usage disproportionné de la force «  seront analysées, tout en pointant du doigt la responsabilité des manifestants : « À beaucoup d’endroits, on a mis le feu aux commissariats, les soldats étaient forcés d’utiliser leurs armes. » Du côté des séparatistes, la conférence Hurriyat trouve la situation ironique. « Jusqu’à hier, nous étions une menace pour la paix. Aujourd’hui, on nous demande notre aide pour la rétablir. »
Tags de l'article