Revue de presse Inde - 7 juillet 2016

Inde : le prédicateur Zakir Naik dit condamner le terrorisme

Zakir Naik nie avoir prêché en faveur de l'État islamique. Copie d'écran du Times of India, le 7 juillet 2016.
Zakir Naik nie avoir prêché en faveur de l'État islamique. Copie d'écran du Times of India, le 7 juillet 2016.
The Times of India – Zakir Naik est-il mêlé à l’attentat de Dacca ? Les autorités bangladaises accusent le prédicateur indien d’avoir inspiré les terroristes de l’attentat de Dacca, orchestré samedi 2 juillet dans le quartier diplomatique de la ville. Très populaire au Bangladesh, Zakir Naik est un « sujet de préoccupation » aussi bien pour l’Inde que pour le Bangladesh. Hassanul Haq Inu, ministre bangladais de l’Information, a déclaré au journal Times of India : « Depuis plusieurs mois, de nombreux savants religieux se sont plaints auprès de mon ministère de l’interprétation de l’islam du Dr Zakir Naik qui n’est pas en ligne avec la version coranique et les haddiths. Alors nous menons une enquête. » Le prédicateur basé à Mumbai et banni du Royaume-Uni, du Canada et de la Malaisie, était suivi sur Facebook par deux des auteurs de l’attaque de Dacca.

Zakir Naik nie cependant toute responsabilité, rapporte ce 7 juillet le site Malaysiakini. Actuellement en Arabie Saoudite, le savant religieux considère « totalement illogiques » ces accusations. Accusé d’avoir appelé, dans un discours, tous les musulmans à être terroristes, il affirme que la vidéo a été trafiquée, et qu’il appelait au contraire les musulmans à terroriser « les éléments anti-sociaux ». Le prédicateur persiste : « Il y a des gens qui utilisent mes photos et déforment mes propos pour me diffamer ».

Tags de l'article