Revue de presse Bangladesh - 4 juillet 2016

Bangladesh : hommage national aux victimes de l'attentat du café Gulshan

La Premier ministre bangladaise Sheikh Hasina s'est recueillie au cours de l'hommage national rendu aux 22 victimes de l'attentat commis vendredi 1er juillet à Dacca. Copie d'écran de Bdnews24, le 4 juillet 2016.
La Premier ministre bangladaise Sheikh Hasina s'est recueillie au cours de l'hommage national rendu aux 22 victimes de l'attentat commis vendredi 1er juillet à Dacca. Copie d'écran de Bdnews24, le 4 juillet 2016.
Bdnews24 – C’est la « première prise d’otage de l’histoire » du Bangladesh. Vendredi 1er juillet, un commando de sept militants armés a fait irruption dans le Gulshan café, situé dans le quartier diplomatique de la capitale Dacca. Outre deux policiers, les terroristes ont tué 20 clients tenus en otage : neuf Italiens, sept Japonais, trois Bangladais et un Indien. Le siège, qui a duré onze heures, s’est achevé par l’intervention des forces spéciales bangladaises, qui ont abattu six assaillants. Le septième est actuellement entendu par les services de police.

Trois jours plus tard, ce lundi 4 juillet, le pays rend à ses morts un hommage national. Après avoir déposé une couronne de fleurs et respecté une minute de silence, la Premier ministre Sheikh Hasina s’est entretenue avec les familles des victimes. Mais la période de deuil ne se fait pas sans polémique. Alors que l’organisation Etat islamique a revendiqué l’attaque, le gouvernement de Dacca est resté fidèle à son discours, rapporte l’International Business Times. Niant la présence de Daech sur son sol, le ministre bangladais de l’Intérieur a imputé l’attaque à des militants du Jama’atul Mujahideen Bangladesh (JMB), un groupe terroriste local.

Quelle que soit leur affiliation terroriste, le profil des assaillants intéresse de près les journalistes et les internautes. Les premières informations disponibles font état de jeunes issus « de milieux favorisés », « de locution anglaise » et « fréquentant le Gulshan café » – à l’exception d’un étudiant de madrasa, rapporte le Daily Star. Parmi ces jeunes hommes dont les familles n’avaient plus de nouvelles depuis des mois, le quotidien bangladais dresse notamment le portrait du fils d’un dignitaire de Dacca et d’un ex-étudiant en Malaisie fan de Bollywood. Le gouverment malaisien va d’ailleurs mener son enquête sur cet ancien étudiant en commerce de la Monash University, rapporte le Straits Times.