Revue de presse Chine - 28 juin 2016

La Chine militarise-t-elle l'espace ?

Comme dans le cadre de tout programme spatial, la question des technologies à double usage se pose pour la Chine. Copie d'écran du South China Morning Post, le 28 juin 2016.
Comme dans le cadre de tout programme spatial, la question des technologies à double usage se pose pour la Chine. Copie d'écran du South China Morning Post, le 28 juin 2016.
South China Morning Post – Ce n’est pas une fusée nord-coréenne, mais bien une fusée chinoise qui fait la Une du South China Morning Post ce mardi 28 juin. Pas question de tir de missile déguisé cette fois-ci, mais de suspicions autour du potentiel double usage (à la fois civil et militaire) des technologies développées dans le cadre du programme spatial chinois. Car d’après certains observateurs internationaux, le satellite nettoyeur de débris spatiaux (Aolong-1) lancé samedi dernier depuis l’île de Hainan pourrait très bien faire office « d’arme anti-satellite ». Il pourrait en effet se débarrasser de satellites défectueux en temps de paix comme de satellites ennemis opérationnels en temps de guerre. Des questionnements qui remettent plus généralement en cause les ambitions chinoises dans le domaine spatial, à la fois instrument de hard power et de soft power.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don