Revue de presse Thaïlande - 27 juin 2016

Thaïlande : Amnesty demande la libération d'opposants au référendum constitutionnel

Des membres du Mouvement New Democracy distribuant des informations sur le projet de constitution, ce dimanche 26 juin. Copie d'écran du Bangkok Post, le 27 juin 2016.
Des membres du Mouvement New Democracy distribuant des informations sur le projet de constitution, ce dimanche 26 juin. Copie d'écran du Bangkok Post, le 27 juin 2016.
Bangkok Post – Nouvelle dérive autoritaire du régime thaïlandais à l’approche du référendum constitutionnel. L’association de défense des droits de l’homme Amnesty International a exhorté les autorités thaïlandaises à libérer un groupe d’activistes, pour la plupart étudiants, arrêtés pour rassemblement politique et pour distribution de « publications inappropriées » le 23 juin dernier. Arborant des t-shirts « Votez Non », les individus avaient refusé de distribuer les brochures avalisées par les autorités et mettaient à disposition des prospectus incitant à voter contre le projet de constitution.

« Ces méthodes cruelles représentent les dernières tentatives en date des autorités militaires thaïlandaises pour museler les dissidents », a ainsi écrit Champa Patel sur le site internet de l’ONG. Et le responsable de la région Asie du Sud-Est et Pacifique de s’interroger sur la confiance que l’on peut avoir dans un gouvernement qui interdit à un groupe d’étudiants de distribuer des dépliants, en période de campagne pour le référendum constitutionnel, prévu le 7 août.