Revue de presse Chine - 22 juin 2016

La Chine va censurer les commentaires sur les sites d'information et les réseaux sociaux

Les autorités chinoises multiplient les mesures pour contrôler Internet. Les dernières en date, prononcées par le vice-directeur de l'Administration du Cyberespace (Ren Xianliang, ci-dessus), concernent les commentaires laissés par les internautes. Copie d'écran du South China Morning Post, le 22 juin 2016.
Les autorités chinoises multiplient les mesures pour contrôler Internet. Les dernières en date, prononcées par le vice-directeur de l'Administration du Cyberespace (Ren Xianliang, ci-dessus), concernent les commentaires laissés par les internautes. Copie d'écran du South China Morning Post, le 22 juin 2016.
South China Morning Post – L’étau de la censure continue de se resserrer en Chine. Nouvelle cible des autorités : les commentaires des internautes sur les sites d’information et les réseaux sociaux, dont certains « perturbent la diffusion de l’information » et « nuient à un environnement sain pour l’opinion publique ». Le vice-directeur de l’Administration chinoise du Cyberespace, Ren Xianliang, a appelé les sites concernés à supprimer les commentaires « chaotiques » qui ne respecteraient pas les « 9 non et 7 lignes rouges » – parmi lesquelles la « mise en péril de la sécurité nationale », la « remise en cause du socialisme » et « l’incitation à la haine raciale ». Pour ce faire, il a demandé à ce que les internautes puissent signaler plus facilement les messages incriminés et que les sites web lancent une « campagne pour inciter à la publication de commentaires rationnels et positifs ». Et cela alors même que les autorités chinoises posteraient déjà chaque année 488 millions de faux commentaires favorables au gouvernement, d’après une étude menée par l’université d’Harvard.