Revue de presse Pakistan - 17 juin 2016

Pakistan-Afghanistan : toujours pas de solution en vue après les échanges de tirs à la frontière de Torkham

Malgré le cessez-le-feu, l'incompréhension règne encore autour de la frontière afghano-pakistanaise. Et la tension n'est toujours pas retombée. Copie d'écran de Dawn, le 17 juin 2016.
Malgré le cessez-le-feu, l'incompréhension règne encore autour de la frontière afghano-pakistanaise. Et la tension n'est toujours pas retombée. Copie d'écran de Dawn, le 17 juin 2016.
Dawn – La situation est toujours floue aux abords de la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan. Les promesses d’un cessez-le-feu signé dimanche 13 juin ne se sont pas concrétisées. Les autorités des deux pays avaient pourtant « décidé de désamorcer la situation » à la frontière, d’après Dawn, mais chacun semble camper sur ses positions. Kaboul avait ainsi promis de mettre fin aux hostilités et aurait même accepté la construction du poste-frontière responsable des tensions tandis qu’Islamabad avait autorisé la reprise des passages aux frontières.

Mais l’Afghanistan a vite fait marche arrière, arguant que la construction du poste-frontière n’était pas à l’ordre des négociations. L’accord entre les deux Etats portait sur « l’arrêt pur et simple de la construction », affirme un diplomate afghan. Une « déformation des faits » qui « crée de la confusion » d’après Islamabad. Les affrontements ont déjà fait quatre victimes et plus d’une centaine de blessés de part et d’autre de Torkham.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don