Revue de presse Asie du Sud-Est - 17 juin 2016

Mer de Chine : Jakatra et Manille maintiennent leur critique de Pékin, malgré le communiqué avorté

L'ASEAN persiste et signe dans le "fiasco diplomatique" qui a caractérisé sa récente rencontre avec la Chine, à Kunming. Copie d'écran du Straits Times, le 17 juin 2016.
L'ASEAN persiste et signe dans le "fiasco diplomatique" qui a caractérisé sa récente rencontre avec la Chine, à Kunming. Copie d'écran du Straits Times, le 17 juin 2016.
The Straits Times – Dans sa désunion, l’ASEAN persiste et signe. Après l’adoption annoncée « à l’unanimité » d’une déclaration par les dix Etats-membres dénonçant les actions chinoises en mer de Chine du Sud, puis son retrait quelques heures plus tard (selon des bruits de couloirs, à la demande du Laos et du Cambodge, mais ce n’est pas vérifié), c’est maintenant au tour de l’Indonésie et des Philippines de réaffirmer leur soutien à cette « décision avortée ». Les deux archipels ont d’ailleurs confirmé que « l’ensemble des ministres des Affaires étrangères de l’ASEAN ont initialement accepté cette déclaration », mais que « certains d’entre eux ont changé d’avis par la suite »… La Chine aurait donc fait pression après l’adoption de la déclaration pour que le Laos et le Cambodge se rétractent, croit comprendre le Straits Times. D’ailleurs, Pékin aurait même proposé son propre « consensus en 10 points » sur la mer de Chine du Sud aux Etats-membres de l’ASEAN, que ces derniers ont refusé d’adopter.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don