Indonésie : les écoles publiques de Jakarta ne pourront plus imposer le voile aux musulmanes

Le port du voile ne doit plus être obligatoire car les jeunes étudiantes doivent comprendre la symbolique religieuse du hijab, a déclaré le gouverneur de Jakarta. Copie d'écran du “Jakarta Globe”, le 6 juin 2016.
Le port du voile ne doit plus être obligatoire car les jeunes étudiantes doivent comprendre la symbolique religieuse du hijab, a déclaré le gouverneur de Jakarta. Copie d'écran du “Jakarta Globe”, le 6 juin 2016.
Jakarta Globe – C’est devant 1 700 chefs d’établissements, de l’école primaire au lycée, que le gouverneur de Jakarta, Ahok, a déclaré l’interdiction pour les écoles publiques d’imposer le voile à leurs étudiantes musulmanes dans la capitale indonésienne. Une décision qu’il avait déjà prise à Belitung, lorsqu’il en était chef de district en 2006, informe le Jakarta Globe. « Si vous voulez enseigner à vos étudiantes comment lire le Coran, alors je suis derrière vous, déclare-t-il. Mais vous ne pouvez pas les forcer à porter le voile. Elles ne doivent pas le considérer comme une serviette. » Ahok a ainsi cité l’exemple d’étudiantes de Belitung qui, dès qu’elles sortaient de leur établissement, ôtaient leur voile comme s’il s’agissait d’une partie de leur uniforme, sans comprendre que « le hijab fait partie des vertus d’une bonne musulmane ». D’après le gouverneur, l’objectif derrière cette interdiction est donc de ne pas dénaturer le port du voile.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don