Revue de presse Corée du Sud - 6 juin 2016

Corée : Pékin s'oppose ouvertement au bouclier américain antimissille THAAD

La Chine a réitéré son opposition au bouclier antimissile THAAD, qui doit être déployé en Corée du Sud. Copie d'écran du “Korea Times”, le 6 juin 2016.
La Chine a réitéré son opposition au bouclier antimissile THAAD, qui doit être déployé en Corée du Sud. Copie d'écran du “Korea Times”, le 6 juin 2016.
Korea Times – Le dialogue Shangri-La sur la sécurité en Asie, qui s’est déroulé à Singapour ce week-end (du 3 au 5 juin), a permis à Pékin de réitérer son opposition au THAAD – Terminal High Altitude Area Defense. Le déploiement d’un tel bouclier antimissile en Corée du Sud, avec le soutien des Etats-Unis, risque de « déstabiliser l’Asie-Pacifique » et d’en « altérer la sécurité », s’est inquiété le chef adjoint de l’état-major chinois des armées, l’amiral Sun Jianguo. Ce dernier a d’ailleurs plus clairement indiqué au ministre sud-coréen de la Défense Han Min-koo, lors d’une rencontre en tête-à-tête, qu’un tel projet « empièterait sur les intérêts stratégiques chinois ».

Néanmoins, d’après Han Min-koo, les craintes chinoises sont démesurées. « La Chine surestime le THAAD », explique-t-il, dans la mesure où son objectif est uniquement de se « prémunir contre une attaque nucléaire nord-coréenne ». C’est d’ailleurs pour cela que Séoul « autorisera très certainement » le déploiement du bouclier, a indiqué le ministre.