Taïwan : Tsai réitère son intention de rejoindre le TPP

Taipei est suceptible de relacher les restrictions sur le porc américain pour acceder au TPP. Copie d'écran du "Taipei Times", le 23 mai 2016.
Taipei est suceptible de relacher les restrictions sur le porc américain pour acceder au TPP. Copie d'écran du "Taipei Times", le 23 mai 2016.
Taipei Times – Pas question de perdre du temps pour Tsai Ing-wen. Trois jours après son investiture, la nouvelle présidente de Taïwan a rencontré deux représentants américains dans son bureau présidentiel. Elle a réitéré son intention de rejoindre le Partenariat Transpacifique (TPP) pour le second round de négociations. « Les liens commerciaux entre nos deux pays sont extrêmement serrés. L’année dernière, Taïwan était dans la liste des 9 meilleurs partenaires économiques des Etats-Unis, et Washington était le second partenaire de Taipei », a déclaré Tsai.

Ce n’est pas la première fois que Taïwan exprime son désir de rejoindre la vaste zone de libre-échange en Asie voulue par les Américains. Cependant les pays concernés doutent quant à la détermination de Taipei à relacher ses restrictions commerciales. L’île est réticente à l’idée d’ouvrir ses portes aux importations de porc américain élevés à la ractopamine (un médicament dopant utilisé dans 80% de la production porcine aux EtatsUnis). Malgré la controverse dans l’île, le nouveau gouvernement taïwanais pourrait néanmoins faciliter ces importations. En particulier depuis que le nouveau ministre de l’Agriculture a déclaré que Taïwan n’avait « pas les moyens » de refuser les porcs élevés à la ractopamine.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don