Népal : manifestations des Madhesi pour la réécriture de la nouvelle Constitution

L’alliance entre la minorité Madhesi et celle des Janajati va poursuivre sa mobilisation pendant 10 jours pour tenter de faire entendre leur désaccord avec la nouvelle Constitution. Copie d'écran du site "Kathmandu Post", le 19 mai 2016.
L’alliance entre la minorité Madhesi et celle des Janajati va poursuivre sa mobilisation pendant 10 jours pour tenter de faire entendre leur désaccord avec la nouvelle Constitution. Copie d'écran du site "Kathmandu Post", le 19 mai 2016.
Kathmandu Post – Les minorités manifestent pour faire entendre leur voix. L’alliance Sanghiya Gathbandhan formée par les Madhesi et les Janajati, a décidé de poursuivre sa mobilisation à Katmandou. La manifestation qui devait se terminer ce mardi 17 mai a été prolongée de dix jours, a annoncé le groupe. Mais contrairement aux jours précédents, elle sera plus mobile. Lors du mouvement de protestation, débuté samedi 14 mai, les manifestants se sont rendu au secrétariat du gouvernement à Singha Durbar et à la résidence officielle du Premier ministre à Baluwatar. Le groupe a décidé de manifester sur davantage de sites afin de gagner en visibilité et en soutien, notamment du coté des autres minorités.

L’alliance des Madhesi et des Janajati réclame une révision de la Constitution adoptée en septembre qui diminue le poids donné aux minorités. Ils souhaitent une modification des nouvelles frontières des provinces et l’instauration de la représentation proportionnelle dans toutes les assemblées de l’Etat.