Sri Lanka : les partis tamouls forment une nouvelle coalition

Une coalition s'est formée pour défendre les tamouls et militera en faveur de l'adoption du "modèle fédéral indien". Copie d'écran de “The Hindu”, le 6 mai 2016.
Une coalition s'est formée pour défendre les tamouls et militera en faveur de l'adoption du "modèle fédéral indien". Copie d'écran de “The Hindu”, le 6 mai 2016.
The Hindu – C’est un petit coup de théâtre dans la vie politique sri-lankaise. Pas moins de trois partis tamouls ont décidé de former une nouvelle coalition : le Tamil United Liberation Front, l’Eelam People’s Democratic Party et le Democratic People’s Congress. Cette nouvelle alliance regroupe les déçus du nouveau président Maithripala Sirisena, au pouvoir depuis janvier 2015. Les leaders des trois formations l’avaient soutenu pour qu’il défende les intérêts des Tamouls, victimes des exactions du pouvoir cinghalais de l’ancien président Rajapaksa durant la fin de la guerre civile. Aujourd’hui, la nouvelle coalition estime qu’elle seule peut défendre les intérêts tamouls. Elle militera en faveur de l’adoption du « modèle fédéral indien » au Sri Lanka, en prônant une modification de la Constitution. Un objectif sans doute compliqué à atteindre, sachant que le parti du président est majoritaire à l’Assemblée nationale.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don