La Chine devrait "en finir" avec le contrôle des naissances pour "éviter une crise démographique"

En 2015, la Chine a autorisé les couples à avoir un second enfant. Mais cette mesure ne suffira pas pour éviter une crise démographique confirme le spécialiste Yi Fuxian. Copie d'écran du “South China Morning Post”, le 4 mai 2016.
En 2015, la Chine a autorisé les couples à avoir un second enfant. Mais cette mesure ne suffira pas pour éviter une crise démographique confirme le spécialiste Yi Fuxian. Copie d'écran du “South China Morning Post”, le 4 mai 2016.
South China Morning Post – Avec 221,8 millions de séniors en 2015 et après 30 ans de politique de l’enfant unique, la Chine est menacée d’une crise démographique imminente. Alors que le pays est passé en 2015 à la politique du double enfant, l’intellectuel chinois Yi Fuxian, interviewé par le South China Morning Post, appelle à abandonner complètement le contrôle des naissances. Au contraire, la Chine devrait encourager les couples à avoir plus d’enfants et autant qu’ils veulent, afin de remédier à la chute vertigineuse du nombre des actifs. « Il est déjà trop tard, déplore Yi Fuxian. La population prend rapidement de l’âge et commencera bientôt à diminuer, et il n’y a aucun moyen de maintenir la croissance économique dans ses conditions. » Malgré l’autorisation d’avoir un deuxième enfant, les statistiques montrent que le nombre de naissances n’a pas cessé de diminuer. Avec en moyenne 1,4 enfant par femme, le des taux de fertilité en Chine est l’un des plus bas au monde.