Philippines : Duterte, le favori de la présidentielle, promet des "pourparlers" avec la Chine

Rodrigo Duterte envisage des pourparlers bilatéraux avec la Chine si les négociations multilatérales échouent d'ici deux ans. Copie d'écran du “Straits Times”, le 2 mai 2016.
Rodrigo Duterte envisage des pourparlers bilatéraux avec la Chine si les négociations multilatérales échouent d'ici deux ans. Copie d'écran du “Straits Times”, le 2 mai 2016.
The Straits Times – Des discussions bilatérales avec Pékin d’ici deux ans. C’est ce que promet le favori de la présidentielle philippine, Rodrigo Duterte, s’il est élu à la magistrature suprême. Un nouveau tournant pour la politique extérieure de l’archipel, dont les relations avec la Chine se sont largement détériorées depuis que le Président sortant Benigno Aquino a saisi la Cour d’arbitrage de La Haye sur le conflit de souveraineté opposant les deux pays en mer de Chine méridionale. Connu pour ses excès de langage, Rodrigo Duterte a néanmoins promis des actions plus spectaculaires que de simples pourparlers. Il s’est par exemple engagé à se rendre en jet ski sur un îlot « occupé par la Chine » afin de revendiquer la souveraineté de Manille par lui-même.