Deux Taïwanais "confessés" à la télévision chinoise pour fraudes téléphoniques au Kenya

C'est au tour des Taïwanais extradés du Kenya vers la Chine de se "confesser" à la télévision d'Etat chinoise. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 2 mai 2016.
C'est au tour des Taïwanais extradés du Kenya vers la Chine de se "confesser" à la télévision d'Etat chinoise. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 2 mai 2016.
Channel News Asia – Nouveau rebondissement dans l’affaire des Taïwanais extradés vers la Chine pour fraudes téléphoniques au Kenya. Voilà que deux des suspects ont livré une « confession » manifestement forcée à la télévision d’Etat chinoise. Les déclarations de M. Lin, 46 ans, et de M. Hsu, 37 ans, appuient parfaitement le discours de Pékin selon lequel Taipei traite ces délits avec « trop de légèreté ». Tandis que le premier a déclaré vouloir rentrer à Taïwan « où la peine sera certainement assez faible », le second a exprimé ses regrets : « Si j’avais su que je serais jugé sur le continent, je n’aurais pas agi de la sorte. Ici, je risque la prison à vie. » La Chine s’estime parfaitement légitime à juger les suspects taïwanais puisqu’elle considère l’île de Taïwan comme partie intégrante de son territoire national. Des représentants des gouvernements de Pékin et de Taipei devraient se rencontrer prochainement pour débattre à nouveau de l’affaire.