Corée du Sud : Séoul redoute des enlèvements de Sud-Coréens par la Corée du Nord

En réponse à la défection d'employées d'un restaurant nord-coréen de Ningbo (Chine) vers Séoul, la Corée du Sud s'attend à de nouvelles vagues d'enlèvements de ses citoyens par Pyongyang, comme dans les années 1970-1990. Copie d'écran de “Hanguk Ilbo”, le 2 mai 2016.
En réponse à la défection d'employées d'un restaurant nord-coréen de Ningbo (Chine) vers Séoul, la Corée du Sud s'attend à de nouvelles vagues d'enlèvements de ses citoyens par Pyongyang, comme dans les années 1970-1990. Copie d'écran de “Hanguk Ilbo”, le 2 mai 2016.
Hanguk Ilbo (en coréen) – C’est un avertissement à tous ses ressortissants à l’étranger que Séoul a lancé ce 2 mai, rapporte le quotidien sud-coréen Hanguk Ilbo : la Corée du Nord pourrait bien avoir l’intention d’enlever des Sud-Coréens comme elle l’a déjà fait dans les années 1970-1980. Seraient ciblés les expatriés, les diplomates et les militaires. Ce qui provoque l’ire de Pyongyang, c’est l’affaire de ces employées d’un restaurant nord-coréen de Ningbo en Chine, qui ont fait défection pour rejoindre la Corée du Sud le mois dernier. Pyongyang qui a diffusé des vidéos de leurs familles, demande leur retour et affirme qu’elles ont été trompées et entraînées au Sud contre leur gré par des agents sud-coréens. On estime à 26.000 le nombre de réfugiés nord-coréens en Corée du Sud.

Face à cette hémorragie humaine, la Corée du Nord a ces derniers temps renforcé la protection de sa frontière avec la Chine, au nord du pays. Les défections sont souvent organisées par les églises évangéliques sud-coréennes et américaines particulièrement prosélytes et actives en Mandchourie chinoise. C’est dans ce cadre que s’inscrit probablement l’assassinat ce samedi d’un pasteur chinois de la minorité ethnique coréenne dans la province chinoise du Jilin. D’après le site chrétien sud-coréen d’actualités Nocutnews le pasteur activiste Han Chung-ryeol, qui supervisait les défections entre Hyesan en Corée du Nord et la zone autonome coréenne de Yanbian en Chine, aurait été tué à l’arme blanche sur le versant chinois du mont Changbai. L’assassinat pourrait être le fait d’agents nord-coréens, infiltrés en Chine.