Inde : Lobsang Sangay, leader des Tibétains en exil, réélu

Le diplomé de Harvard a été élu a 57% pour défendre l'autonomie du Tibet. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 27 avril 2016.
Le diplomé de Harvard a été élu a 57% pour défendre l'autonomie du Tibet. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 27 avril 2016.
Channel NewsAsia – C’est un avocat diplômé de Harvard que le gouvernement tibétain en exil a réélu. A Dharamsala, les Tibétains estiment qu’il est le mieux armé pour faire pression contre la Chine, et défendre l’autonomie du Tibet. Lobsang Sangay se montre en faveur de l’autonomie du Tibet au sein de la Chine, plutôt que pour l’indépendance. Il dirigera l’administration centrale tibétaine (CTA) pour une période de cinq ans. A ce jour, aucun pays ne reconnait le CTA et la Chine a refusé de négocier.

Lorsque les Tibétains accusent Pékin de rejeter la culture bouddhiste et de brasser la population de la région avec des Chinois d’origine Han, le gouvernement chinois répond qu’il contribue simplement à développer une région en retard.

La Chine tire profit de ses atouts économiques pour éloigner au maximum la question tibétaine des yeux de la communauté internationale : ces dernières années, plusieurs dirigeants ont obtempéré, refusant ainsi de rencontrer le Dalaï Lama.

Tags de l'article