Corée du Nord : Pyongyang compte envoyer des familles de transfuges à Séoul

Pyongyang veut envoyer les proches des 13 transfuges nord-coréennes à Séoul pour des discussions "en face à face". Copie d'écran de “The Korea Herald”, le 22 avril 2016.
Pyongyang veut envoyer les proches des 13 transfuges nord-coréennes à Séoul pour des discussions "en face à face". Copie d'écran de “The Korea Herald”, le 22 avril 2016.
The Korea Herald – Séoul les appelle des réfugiées. Mais pour Pyongyang, les 13 transfuges nord-coréennes ex-employées d’un restaurant de Ningbo dans le sud de la Chine ont été « victimes d’un enlèvement » orchestré par le Sud – ce que tendrait à confirmer le témoignage de la chef de rang du restaurant, Che Hye-yong dans une interview à la chaîne américaine CNN, ainsi que le rapporte le Korea Times. Pour cette dernière, ses collègues ont été victimes de leur patron et manager peu scrupuleux. Mais cette fois-ci, l’affaire prend un nouveau tournant. En attestent les propos du président de la Croix Rouge nord-coréenne, Ri Chung-bok, d’après lequel les familles des prétendues « kidnappées » seront envoyées à Séoul. Elles demanderaient en effet « à s’entretenir en face à face avec leurs filles qui leur ont été arrachées ». Et le Korea Herald de conclure qu’un millier de Nord-Coréens trouveraient chaque année refuge au Sud de la péninsule.