Chine : Apple pris en grippe avec la fermeture d'iBookstore et d'iTunes Movies

Après des années de quiétude, Apple fait finalement les frais des politiques de Pékin. Copie d'écran du “New York Times”, le 22 avril 2016.
Après des années de quiétude, Apple fait finalement les frais des politiques de Pékin. Copie d'écran du “New York Times”, le 22 avril 2016.
The Verge – C’est un coup dur pour la firme à la pomme. Le média The Verge relaye aujourd’hui vendredi 22 avril un article du New York Times relatant la fermeture la semaine dernière par les autorités de Pékin des services iBookstore et iTunes Movies, en service depuis six mois en Chine. Un tournant pour Apple qui, jusqu’ici, s’était accordé les bonnes grâces du gouvernement central – là où de nombreuses sociétés américaines s’étaient déjà vu imposer des freins à leur développement. Désormais privée de vendre des livres électroniques et des films aux consommateurs chinois, l’entreprise fait les frais des politiques de plus en plus sévères de Pékin visant à « contrôler le contenu auquel ont accès [ses citoyens], maintenir la sécurité nationale et favoriser les géants nationaux comme Huawei, Alibaba et Tecent », estime l’expert américain Daniel H. Rosen. Depuis l’affaire Snowden, Apple a été identifiée par le gouvernement chinois comme l’une des 8 sociétés « trop implantées dans les secteurs-clé de l’économie chinoise », rappelle le New York Times.