Afghanistan : la Chine souhaite renforcer la coopération militaire

La Chine souhaite assumer un rôle de plus en plus important dans la reconstruction de l'Etat afghan. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 21 avril 2016.
La Chine souhaite assumer un rôle de plus en plus important dans la reconstruction de l'Etat afghan. Copie d'écran de “Channel News Asia”, le 21 avril 2016.
Channel News Asia – Alors que le processus de paix en Afghanistan piétine, la Chine semble prête à s’engager plus vivement dans la stabilisation et la reconstruction du pays, par-delà son rôle économique et commercial. C’est ainsi qu’hier mercredi 20 avril, Pékin a déclaré souhaiter renforcer sa coopération militaire avec Kaboul – mais sans ambitionner de « combler le vide » laissé par les troupes de l’OTAN qui se sont retirées fin 2014. En attestent les propos de Fang Fenghui – membre de la Commission militaire centrale chinoise – à Mohammad Hanif Atmar – conseiller pour Sécurité nationale du Président afghan – en faveur « du développement des renseignements antiterroristes, d’exercices conjoints, de formations du personnel et d’autres champs de coopération potentielle ».

La Chine aimerait d’ailleurs impliquer le Pakistan dans ces développements, accusé de mener double-jeu avec les Taliban. Objectif pour Pékin : stabiliser les foyers du terrorisme islamiste en Asie centrale et en Asie du Sud afin d’assurer la stabilité de sa propre province du Xinjiang, dans l’Est chinois. Disposant du statut de « région administrative spéciale » car peuplé majoritairement de Ouïghours musulmans, le Xinjiang est régulièrement frappé par des violences et des attentats que les autorités centrales chinoises imputent au Mouvement islamiste du Turkestan oriental (MITO), dont les liens avec les Taliban sont avérés.