Inde : derrière Latur, tout le Maratwhada en sécheresse

Si les medias se focalisent sur la ville de Latur, c'est en fait toute la région du Maratwhada qui est frappée par la sécheresse. Copie d'écran du "Times of India", le 12 avril 2016.
Si les medias se focalisent sur la ville de Latur, c'est en fait toute la région du Maratwhada qui est frappée par la sécheresse. Copie d'écran du "Times of India", le 12 avril 2016.
Times of India – Bonne nouvelle pour Latur, dans le Maharashtra (à l’ouest de l’Inde). Alors que la ville connaît « la pire sécheresse de son histoire », un train transportant 500 000 litres d’eau vient d’arriver en gare. Mais il ne s’agit là que d’une quantité infime par rapport aux besoins quotidiens de ses habitants, qui s’élèvent à… 20 millions de litres ! Une arrivée médiatisée qui, selonFirstpost, ne doit néanmoins pas éclipser que l’ensemble du Maratwhada (partie occidentale du Maharashtra) traverse actuellement une crise de l’eau – et pas seulement Latur. D’ailleurs, les habitants des autres parties de la région ont chahuté le passage du train transportant l’eau vers la ville, se sentant laissés pour compte. En cela, le quotidien indien craint de voir se répéter le même schéma que lors du tremblement de terre de 1993, où toute l’attention avait été portée sur Latur.
Tags de l'article