Indonésie : les "Panama Papers" seront utilisés par le fisc pour les impôts

Les autorités financières indonésiennes se serviront des "Panama Papers" pour mettre en place un plan d'amnistie fiscale au moment ou le gouvernement cherche à booster la recette fiscale du pays. Copie d'écran de "The Jakarta Post", le 6 avril 2016.
Les autorités financières indonésiennes se serviront des "Panama Papers" pour mettre en place un plan d'amnistie fiscale au moment ou le gouvernement cherche à booster la recette fiscale du pays. Copie d'écran de "The Jakarta Post", le 6 avril 2016.
The Jakarta Post – Les « Panama Papers » sont-ils une aubaine pour le fisc en Indonésie ? Les données concernant les clients indonésiens de la société de conseil Mossack Fonseca, à l’origine du scandale seront utilisées pour identifier les contribuables ayant des actifs non déclarés dans des sociétés offshore. Le ministre des Finances, Bambang Brodjonegoro, a rappelé que de nombreux Indonésiens ont des sociétés-écran dans divers paradis fiscaux, en tête desquels les Îles Vierges britanniques, les Îles Cook et Singapour. « Selon nos estimations, l’argent potentiellement placé dans des sociétés offshore, dépasserait notre PIB, soit plus de 11,4 quadrillions de roupies indonésiennes (861,1 milliards de dollars) » a-t-il indiqué. Le gouvernement souhaite donc s’appuyer sur les « Panama Papers » pour mettre en place un plan d’amnistie fiscale au moment ou celui-ci cherche à booster la recette fiscale du pays. Il permettrait aux contribuables et entreprises déclarant leur avoirs non déclarés de se voir offrir une remise sur leurs impôts. Le ministre des Finances n’a cependant pas manqué de préciser que « s’ils ne se conforment pas au système fiscal, la loi s’appliquera de manière décisive ».

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don