Chine : Xi Jinping et l'élite chinoise ébranlés par les révélations des Panama Papers

En Chine, les proches du président Xi Jinping et de l'ex-membre du Comité permanent du Bureau politique Jia Qinglin
En Chine, les proches du président Xi Jinping (centre) et de l'ex-membre du Comité permanent du Bureau politique Jia Qinglin (gauche) sont impliqués dans l'affaire des "Panama papers", qui contiennent la liste des personnalités ayant créé des sociétés offshore au Panama. Copie d'écran de Quartz, le 4 avril 2016.
Quartz – La presse chinoise est restée volontairement muette ce lundi 4 avril. Et pour cause, les « Panama papers » n’ont pas épargné la classe dirigeante du pays. Au moins 8 hauts fonctionnaires seraient concernés, mais les noms de seulement 4 d’entre eux ont été révélés : Deng Jiagui, beau-frère de Xi Jinping à la tête de deux sociétés dormantes domiciliées aux Îles Vierges britanniques (BVI) ; Li Xiaolin, fille de l’ancien Premier ministre Li Peng (1987-1998), propriétaire avec son mari d’une fondation au Liechtenstein elle-même seule actionnaire d’une entreprise offshore aux BVI ; Jasmine Li, petite-fille de Jia Qinglin (membre du Comité permanent du Bureau politique du PC de 2002 à 2012), unique actionnaire de l’entreprise Harvest Sun Trading Ltd. domiciliée aux BVI depuis 2009 ; la fameuse Gu Kailai, épouse de Bo Xilai (aujourd’hui en prison), qu’un architecte français a aidé à implanter une société immobilière aux BVI en 2000. Force est de constater que la campagne anti-corruption de Xi Jinping n’empêche donc pas l’évasion fiscale, conclut Quartz. En 2014 déjà, une enquête du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ, à l’origine des « Panama papers ») pointait du doigt les proches de certains dirigeants pour leurs placements financiers dans des entreprises offshore.

Soutenez-nous !

Asialyst est conçu par une équipe composée à 100 % de bénévoles et grâce à un réseau de contributeurs en Asie ou ailleurs, journalistes, experts, universitaires, consultants ou anciens diplomates... Notre seul but : partager la connaissance de l'Asie au plus large public.

Faire un don