Thaïlande : la nouvelle constitution "ramène le pays 40 ans en arrière"

Thaïlande : la nouvelle constitution "ramène le pays 40 ans en arrière". Copie d'écran du Bangkok Post, le 1er avril 2016.
Thaïlande : la nouvelle constitution "ramène le pays 40 ans en arrière". Copie d'écran du Bangkok Post, le 1er avril 2016.
Bangkok Post – Le système politique que la junte thaïlandaise souhaite mettre en place grâce au nouveau projet de constitution ramène le pays 40 ans en arrière, estime dans le Bangkok Post le politologue Thitinan Pongsudhirak. Mais même à l’époque des dictatures des années 1960 et 1970, les chefs militaires déléguaient la gestion de l’économie à des technocrates, conscients des capacités limitées de l’armée dans ce domaine. La junte actuelle semble installée au pouvoir « pour une période indéfinie », s’inquiète le chroniqueur, à moins que la population ne réagisse, comme elle l’a fait à plusieurs reprises dans le passé.