L'Inde s'inquiète de la "nouvelle route de la soie" lancée par la Chine

La revue de presse en Inde dans les médias asiatiques et internationaux du 29 mars 2016
Scroll.in – Le levier économique et géopolitique du projet chinois « One Belt One Road » bouscule l’équilibre politique en Asie. L’Inde est même concurrencée chez ses proches voisins, le Sri Lanka, le Bangladesh et le Pakistan. L’influence de Pékin sur ce dernier pays pose d’ores et déjà des problèmes de sécurité. Le port de Gwadar, influent sur l’Océan Indien, est déjà « sous contrôle chinois », selon le site indien Scroll.in. Le projet d’investissement chinois dans les infrastructures signé avec le Pakistan pour un montant de plus de 46 millions de dollars, comprend des investissements dans le Cachemire, une région disputée entre l’Inde et le Pakistan depuis la partition de 1947. La semaine dernière, des militaires chinois ont été aperçus la près de la ligne de contrôle du Cachemire, une zone de cessez-le-feu entre les deux Etats. « Si Pékin arrive à ses fins, l’Inde risque d’être marginalisée sur le continent et les mers d’Asie », analyse Shyam Saran, l’ancien secrétaire d’Etat indien à la Défense. Mais pour le moment, l’Inde n’a pas de grand projet qui permettrait de rééquilibrer le jeu.
Tags de l'article