Corée : le Nord simule une attaque au Sud

La revue de presse en Corée dans les médias asiatiques et internationaux du 25 mars 2016
BBC – Il n’y a pas de détail sur le lieu de cet essai militaire. Hilare sur la photo, Kim Jong-un a assisté à cette simulation visant à détruire la Maison Bleue, nom de la résidence présidentielle à Séoul. Le dictateur nord-coréen appelle les militaires à se tenir prêts à détruire le gouvernement de son voisin du Sud. De son côté, la présidente Park Geun-hye, a ordonné à l’armée de se tenir en alerte, mais déclare avec assurance que ces « provocations incessantes mèneront le Nord à sa perte ». Si ces derniers temps, la Corée du Nord réagit avec presque un tir de missile par jour aux sanction imposées par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, les « provocations » de Pyongyang répondent aussi aux exercices militaires annuels entre les Etats-Unis et la Corée du Sud.
La dernière attaque contre la Maison Bleue menée par Pyongyang remonte à 1968. La tentative d’assassinat du président de l’époque Park Chung-hee, père de l’actuelle dirigeante du pays, avait échoué, mais l’attaque avait fait près d’une quarantaine de morts.