Fukushima : le prix à payer pour la société japonaise

La revue de presse à Fukushima dans les médias asiatiques et internationaux du 11 mars 2016
Mainichi Shimbun – La Commission japonaise à l’Energie atomique souhaite revenir sur le dispositif de compensations illimités dues par les opérateurs en cas d’accident, dans un souci de viabilité financière. Un membre de cette Commission a ainsi déclaré que les compensations illimitées sont justifiées « à condition que les catastrophes aient pu être prévisibles ». Dans les faits, le gouvernement qui a pris le contrôle de l’opérateur TEPCO, prête sans intérêt l’argent nécessaire. Cela fait peser 70% des compensations sur le contribuable à cause d’un dispositif non-transparent, fait remarquer le quotidien nippon Mainichi, à l’aide d’une inforgraphie éloquente.
Par Joris Zylberman et Ryôma Takeuchi, avec Arnaud Dubus à Bangkok et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris