Inde : Narenda Modi compare le parti du Congrès à la "mort"

La revue de presse en Inde dans les médias asiatiques et internationaux du 9 mars 2016
First Post – La comparaison a fait grand bruit. S’exprimant devant le parlement indien, le Premier ministre a fait un parallèle risqué avec la mort (« mrityu ») qui est une « bénédiction, au-dessus de toute critique, car personne ne critique la mort. Quand les gens meurent du cancer, [on] blâme le cancer pas la mort. » Poursuivant l’analogie, Modi a ensuite affirmé que « parfois, j’ai l’impression que le parti du Congrès est aussi béni (comme la mort). (…) A chaque fois que nous critiquons le Congrès, les médias disent que l’opposition est attaquée. » Face à l’opposition systématique du parti du Congrès, Modi a toutes les peines du monde à faire passer ses réformes.
Par Joris Zylberman et Ryôma Takeuchi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Hubert Kilian à Taipei, Sylvie Lasserre Yousafzai à Islamabad et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris
Tags de l'article