Bangladesh : peine de mort contre le chef islamiste Mir Quasem Ali

La revue de presse au Bangladesh dans les médias asiatiques et internationaux du 8 mars 2016

Bangladesh : peine de mort contre le chef islamiste Mir Quasem Ali

Firstpost– Le verdict est définitif pour Mir Quasem Ali, qui avait fait appel de sa condamnation par le Tribunal des Crimes Internationaux à 63 ans de prison. Le chef islamiste est reconnu coupable de crimes de guerre lors de l’indépendance du pays en 1971, pour avoir perpétré des tortures au côté des Jamaat, forces de police opposées à l’indépendance. Il avait également dirigé un média favorable aux Jamaat. Seule une décision du même tribunal, où une amnistie présidentielle serait en mesure de le sauver. Trois membres du Jamaat et un chef du principal parti d’opposition ont été exécutés depuis décembre 2013.
Par Joris Zylberman et Ryôma Takeuchi, avec Hubert Kilian à Taipei et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris