Philippines : au Sud, un terreau favorable à Daech, d'après le chef de l'ex-rebellion islamique Moro

La revue de presse aux Philippines dans les médias asiatiques et internationaux du 7 mars 2016

Philippines : au Sud, un terreau favorable à Daech, d’après le chef de l’ex-rebellion islamique Moro

Inquirer – Les atermoiements du processus de paix aux Philippines pourraient bien profiter à Daech… C’est ce qu’estime le leader du Front Moro islamique de Libération (MILF), Murad Ebrahim, avec qui le gouvernement de Manille a signé un accord de paix en 2014 après avoir déstabilisé le Sud de l’archipel pendant plusieurs décennies. Alors que Congrès philippin a récemment repoussé le vote de la Bangsamoro Basic Law (BBL), qui doit retranscrire l’accord en droit interne et permettre la création d’une entité politique autonome au sud de l’archipel, la frustration grandit chez les anciens combattants du MILF. Et si le leader du mouvement a pu jusqu’ici les dissuader de rejoindre Daech, leur assurant que l’accord de paix était la meilleure solution, il ne pourra pas s’interposer éternellement… D’autant plus que le groupe Etat islamique ne cache plus son ambition de s’étendre en Asie du Sud-Est.
Par Alexandre Gandil et Ryôma Takeuchi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Sébastien Farcis à New Delhi, Hubert Kilian à Taipei et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris