Taïwan : le New Power Party prévoit un projet de loi sur l'examen des accords signés avec la Chine

La revue de presse à Taïwan dans les médias asiatiques et internationaux du 2 mars 2016

Taïwan : le New Power Party prévoit un projet de loi sur l’examen des accords signés avec la Chine

United Daily News (en chinois) – C’est l’un des points-clés des relations Chine-Taïwan : comment la nouvelle majorité va-t-elle revenir sur la politique de rapprochement menée par l’ancien président Ma Ying-jeou ? Le manque de transparence et de contrôle démocratique des accord sino-taïwanais étaient au centre des critique contre Ma. Issu du « mouvement des Tournesols », ces manifestants étudiants qui ont occupé le Parlement en avril 2014, le New Power Party est entré en janvier dernier au Yuan Législatif avec cinq députés. Ces derniers viennent de déposer un certain nombre d’amendements à une proposition de loi sur le cadre légal d’examen des accords signés avec la Chine par le Parlement. Ils souhaitent donner aux parlementaires les pleins pouvoirs pour l’examen du contenu des accords, et le même type d’accès aux citoyens et aux organisations de la société civile. Selon la presse locale, certains députés du DPP, le grand gagnant des dernières législatives, ont émis des réserves sur cette question de la capacité des individus ou des organisations à superviser le contenu des négociations à ce niveau.
Par Joris Zylberman, Ryoma Takeuchi et Antoine Richard, avec Sébastien Farcis à New Delhi, Hubert Kilian à Taipei, Anda Djoehana Wiradikarta et Clea Chakraverty à Paris