Hong Kong : le libraire Lee Bo indique "ne pas avoir été enlevé"

La revue de presse en Chine dans les médias asiatiques et internationaux du 1er mars 2016

Hong Kong : le libraire Lee Bo indique « ne pas avoir été enlevé »

The Straits Times – C’est sa première déclaration publique depuis sa disparition en décembre 2015. Dans une interview diffusée hier par Phoenix TV, le libraire hongkongais Lee Bo s’est défendu d’avoir été « enlevé » par les autorités chinoises – contrairement à ce qu’avaient soupçonné le gouvernement de Londres et la communauté internationale…
Souriant, il a indiqué aux caméras s’être rendu en Chine continentale de son plein gré, en « recourant à l’immigration illégale » pour que sa visite « n’attire pas l’attention » des observateurs. Force est de constater l’échec de sa stratégie. Confirmant la version livrée précédemment à ses proches, Lee Bo a expliqué qu’il assistait les autorités chinoises dans une enquête contre 4 autres libraires hongkongais soupçonnés d’avoir diffusé sur le continent des livres critiques à l’égard de Xi Jinping et du Parti communiste – ce dont ils se sont eux-mêmes accusés dans une interview diffusée dimanche… sur Phoenix TV.
Par Alexandre Gandil et Ryôma Takeuchi, avec Hubert Kilian à Taïpei.