Revue de presse Asie - 17 février 2016

Crise dans les Paracels, tension entre la junte et les moines en Thaïlande et roupie indienne au plus bas.

Vue aérienne de Woody Island ou Yongxin Island.
Vue aérienne de Woody Island ou Yongxin Island. Copie d'écran de South China Morning Post, le 17 février 2016

Asie du Nord-Est

Chine : Pékin justifie le déploiement de missiles sol-air sur une île de la région des Paracels

South China Morning Post – Le gouvernement de Pékin a défendu ce matin le déploiement d’armement militaire signalé précédemment par le ministre de la défense taïwanais. Hong Lei, le porte parole du ministre de la défense chinois a confirmé qu’il ne connaissait pas les spécificités techniques des armements déployés mais que ces derniers ne seraient utilisés que pour se défendre. Ils ne doivent donc pas être considéré comme une montée en puissance militaire de la Chine. Pour autant selon des analystes diplomatiques, cette installation serait une réponse aux récentes patrouilles des navires de guerres américains en mer de Chine du sud.

Taïwan: Lee Tenghui tente de redéfinir le statu-quo dans le détroit

United Daily News – Dans un nouvel ouvrage paru hier, rapporte l’United Daily News en langue chinoise, intitulé « Ma vie de présidence et la route de la démocratisation de Taïwan », Lee Teng-hui, l’ancien chef de l’Etat, figure tutélaire de l’indépendantisme et père de la démocratie taïwanaise affirme désormais « l’absence de nécessité de poursuivre l’indépendance de Taïwan » au profit d’une « taïwanisation continue de la République de Chine ». Selon lui, le statu-quo dans le Détroit de Taiwan est équivalent à l’indépendance de droit de Taiwan.

Il conteste en outre l’appartenance à « Taïwan » des îles Diaoyutai (Senkaku au Japon) au cœur d’un conflit de souveraineté entre Pékin, Tokyo et Taïpei. La remarque de l’ancien chef de l’Etat a provoqué une réaction immédiate de la nouvelle présidente élue, Tsai Ing-wen, selon laquelle les Diaoyutais relèvent de la souveraineté de Taïwan, peut-on lire aujourd’hui dans les pages du China Times, en langue chinoise.

Corée du Sud : changement d’objectif des prochains exercices militaires conjoints américano-coréen

Korea Times – De défensif à préemptif, c’est le changement clairement affiché des nouveaux objectifs des exercices militaires conjoints entre les États-Unis et la Corée du Sud. Pour le quotidien anglophone coréen, ce changement d’objectif traduit l’inquiétude des alliés devant le refus affiché par Pyongyang d’arrêter son programme nucléaire. Les exercices commenceront le 7 mars prochain et dureront jusqu’au 30 avril et plus de 7 000 militaires américains ainsi que 3 000 soldats coréens – contre 1 000 l’année précédente – ont prévu d’y participer.

Japon : la popularité du gouvernement Abe en chiffres

Japan Times – Les récents troubles sur le marché boursier et les scandales impliquant ses membres pourraient mettre en danger le soutien au gouvernement et au parti majoritaire, le LDP, à la veille des élections sénatoriales. Mais ce n’est pas le cas ainsi que le montre les études séparées menées par deux quotidiens influents concernant la popularité du 3ème gouvernement Abe.

Le Yomiuri révèle une côte de popularité de 52 points (- 4 points) et le journal Asahi de 40 points (- 2 points). Les chiffres sont donc favorables au gouvernement ; d’autant qu’ils sont renforcés par l’absence d’alternative politique, le DPJ (parti démocrate) ne recueillant que 7 % des intentions de vote aux prochaines élections.

Asie du Sud-Est

Thaïlande : tension entre les moines et la junte

Khaosod – Les tensions se sont accumulées ces dernières semaines entre une partie de la communauté des moines bouddhiques et le régime militaire thaïlandais. Elles ont culminé lundi dernier dans une confrontation entre plusieurs milliers de moines et des centaines de soldats envoyés pour contrôler une manifestation visant à influencer le choix du nouveau leader de l’église bouddhique. Comment apaiser la situation? Un général à la retraite, qui est aussi un aristocrate de haut rang, a proposé, indique le site Khaosod, d’envoyer des femmes-militaires, des prostituées et des masseuses pour contrer d’éventuelles prochaines manifestations de moines. Le code de discipline bouddhique interdit en effet aux moines de toucher ou même d’effleurer des femmes, sous peine d’être défroqué, c’est à dire de devoir quitter l’ordre monastique.

L’Indonésie aborde la question palestinienne au sommet de l’ASEAN

The Jakarta Post – Lors de la conférence entre l’ASEAN et les Etats-Unis, le président indonésien a encouragé ses homologues à jouer un rôle plus important dans la résolution du conflit israélo-palestinien. En effet, pour Jokowi, les deux problèmes majeurs auxquels doivent faire face les américains et les membres de l’ASEAN sont la question de la paix en mer de Chine et au Moyen-Orient.

Malaisie : stigmatisation des travailleurs migrants

Malay Online – Les juristes de l’ONG Lawyers for Liberty (LFL) s’opposent fermement au projet du gouvernement en matière d’immigration, qui prévoit de faire entrer 1,5 millions de travailleurs Bangladeshis sur le sol malais. Selon eux, les immigrés provoqueraient des problèmes tant en terme de sécurité, de criminalité et de terrorisme, que d’’hygiène. Eric Paulsen, directeur de LFL s’oppose à ces avis qu’il juge « xénophobes », mais défend les positions de son association rappelant qu’il serait plus judicieux de régulariser les sans papiers déjà présents estimés à quelque 2 millions de personnes.

Asie du Sud

Inde : la roupie à son plus bas niveau depuis 2013

The Times of India – La monnaie indienne a atteint le triste record de 68,67 pour un dollar ce mercredi. La dernière performance semblable remonte à 2013, lors du resserrement de la politique monétaire de la banque centrale américaine. La roupie table sur une baisse annuelle de sa valeur de l’ordre de 3,6 %. La perte de vitesse de l’économie chinoise et le prix bas du pétrole expliquent cette tendance à la baisse pour le quotidien indien. Ashtosh Raina, de la banque HDFC explique que la situation pourrait être pire, et ce en citant l’exemple du Won Sud-coréen. C’est en effet l’activité des investisseurs étrangers pour les premiers mois de 2016 qui a permis de réduire la dette des marchés indiens de 2,2 milliards de dollars, même si ceux-ci sont globalement déficitaires.

Pakistan : privatisation en cours de la compagnie aérienne nationale

Dawn – Pakistan International Airlines (PIA), la compagnie aérienne nationale est bien en cours de privatisation a confirmé ce matin le gouvernement pakistanais. Cette dernière sera divisée en deux parties : une partie pour toutes les opérations liées à l’aviation et une autre partie regroupant toutes ses activités annexes comme l’hôtellerie ou le patrimoine immobilier. Cette seconde partie ne sera pas mise en vente a néanmoins indiqué le secrétaire de la commission des privatisations, Ahmed Nawaz Sukhera.

Sri Lanka : Srilankan Airlines déploit ses ailes

Colombo Page – La baisse des prix des carburants permet à la compagnie srilankaise de diversifier son offre et ses destinations touristiques. Elle proposera ainsi dès juin 2016 cinq vols hebdomadaires directs à destination de Londres, Paris ou Franckfort, mais cessera les vols à destination de Rome. Et à l’avenir, elle privilégiera les marchés asiatiques et moyen orientaux. En effet, bien que l’Inde reste son marché principal, la Chine est récemment devenue sa deuxième destination de vols en 2015.
Par Antoine Richard et Ryoma Takeuchi, avec Arnaud Dubus à Bangkok, Hubert Kilian à Taïpei et Anda Djoehana Wiradikarta à Paris