Revue de presse Asie - 18 décembre 2015

« Pire smog de l’année » en Chine, contrôle des internautes en Thaïlande et opposition indienne devant la justice

Soupçonnées de corruption, les deux grandes figures de l’opposition indienne - Sonia et Rahul Gandhi - se présenteront demain devant la Cour de Delhi.
Soupçonnées de corruption, les deux grandes figures de l’opposition indienne - Sonia et Rahul Gandhi - se présenteront demain devant la Cour de Delhi. Copie d’écran de The Indian Express, le 18 décembre 2015.

Asie du Nord-Est

Chine : nouvelle alerte rouge pour « le pire smog de l’année »

South China Morning Post – Les jours se suivent et se ressemblent en Chine, où la 2e alerte rouge à la pollution de l’histoire du pays vient d’être déclenchée – 10 jours seulement après la première… A partir de ce week-end, Pékin et toute une partie du Nord-Est chinois seront plongés dans « le pire smog de l’année » : une visibilité réduite à moins d’un kilomètre et un taux de concentration en particules fines (PM2.5) de 20 fois supérieur aux limites recommandées par l’OMS… La situation devrait s’améliorer à partir de mardi. Entre-temps, les écoles seront fermées, les barbecues interdits et la circulation fortement limitée.

Japon : première exécution d’un homme condamné par un jury populaire

The Japan Times – Le Japon a exécuté aujourd’hui deux condamnés à mort – et parmi eux Sumitoshi Tsuda, 63 ans, premier Japonais à être exécuté suite à la condamnation d’un jury populaire. Depuis 2009, des citoyens japonais sont en effet appelés à participer aux procès en tant que jurés au côtés de magistrats professionnels. Cela monte à 14 le nombre d’exécutions effectuées sous le mandat de Shinzo Abe (depuis décembre 2012), indique le Japan Times.

Japon : coopération de défense et de sécurité renforcée avec l’Indonésie

The Japan Times – Hier, le Japon et l’Indonésie ont tenu à Tokyo leur premier sommet « 2+2 » entre entre leurs ministres de la Défense et des Affaires étrangères. Les quatre officiels ont convenu de travailler sur un accord permettant à Tokyo de transférer des armes et des technologies à Jakarta, ainsi que d’institutionnaliser les sommets « 2+2 », qui auront désormais lieu tous les 2 ans. C’est la première fois qu’une telle rencontre avec un pays d’Asie du Sud-Est est organisée par le Japon, note le Japan Times qui y voit la volonté de Tokyo de peser sur l’ASEAN pour contrer l’influence de la Chine.

Corée du Nord : l’Assemblée générale de l’ONU en appelle à la Cour pénale internationale

The Korea Herald – Pour la deuxième année consécutive, l’Assemblée générale des Nations unies a adopté une résolution appelant le Conseil de Sécurité à saisir la Cour pénale internationale (CPI) pour sanctionner Kim Jong-un, en raison du « traitement affligeant » réservé aux droits de l’homme en Corée du Nord. Une résolution qui, au final, devrait rester lettre morte : la Chine a catégoriquement refusé toute saisine de la CPI. D’après les autorités de Pékin, le Conseil de Sécurité n’est pas l’organe propice à la question des droits de l’homme, explique The Korea Herald.

Asie du Sud-Est

Birmanie : Aung San Suu Kyi rencontre les groupes ethniques signataires de l’accord national de cessez-le-feu

Myanmar Times – L’accord national partiel de cessez-le-feu signé début novembre entre l’USDP, parti au pouvoir, et 8 groupes ethniques ne sera pas caduque. C’est ce qu’a affirmé Aung San Suu Kyi aux signataires qu’elle a rencontrés aujourd’hui à Naypyidaw, la capitale birmane. Elle a affirmé que son parti, la Ligne nationale pour la démocratie (LND), n’avait pas pris part à l’accord en raison d’engagements électoraux avant l’annonce de la signature – le pays était alors plongé en pleine campagne législative. En revanche, la leader de la LND souhaite signer un nouvel accord incluant les groupes ethniques armés non signataires, majoritairement présents dans les Etats Kachin et Shan, au nord et à l’est de la Birmanie.

L’Indonésie ne se débarrassera pas de ses feux pour 2016

Jakarta Globe – Le gouverneur du Sud de Sumatra, Alex Noerdin, l’a promis : il y aura « une réduction significative » du nombre de feux de forêts destinés à la culture de palmiers à huile dans sa province en 2016. Mais les experts indonésiens n’y croient pas. Selon eux, les mesures prises par le gouvernement central et les gouvernements locaux sont insuffisantes. Dans la mesure où ces feux de forêts seraient essentiellement le fait de petits agriculteurs, qui se tournent vers la culture sur brûlis par rentabilité, les efforts devraient être focalisés sur un meilleur accès au crédit bancaire et à l’octroi de subventions par les gouvernements.

La Malaisie accepte l’alliance contre le terrorisme menée par l’Arabie Saoudite

The Straits Times – Le ministre malaisien de la Défense, Hishammuddin Tun Hussein, a déclaré aujourd’hui qu’il se rendrait en Arabie Saoudite l’année prochaine afin de discuter des modalités de l’alliance militaire contre le terrorisme, annoncée mardi par les autorités de Riyad. Objectif : déterminer « comment répondre aux menaces posées par les militants de l’Etat islamique (Daech) » – l’envoi de troupes étant pour l’instant écarté par Kuala Lumpur. L’implication de la Malaisie s’explique par le terreau qu’elle représente pour les mouvances terroristes islamistes en Asie du Sud-Est. Le ministre de la Défense a d’ailleurs incité l’ensemble de ses homologues de l’ASEAN à soutenir la nouvelle alliance.

Thaïlande : le contrôle des réseaux sociaux fait polémique

Bangkok Post – Est-il possible ou même raisonnable pour le gouvernement thaïlandais d’essayer d’imposer un contrôle social total sur les agissements des internautes sur les réseaux sociaux? Umesh Pandey se pose la question dans le Bangkok Post, en réaction à l’arrestation cette semaine de deux Thaïlandais accusés d’avoir cliqué « Like » sur des posts de Facebook jugés sensibles – soit relatifs à la famille royale thaïlandaise, soit concernant les accusations de corruption contre le gouvernement militaire. Vouloir interdire de cliquer « Like » ou de partager des posts montre simplement « combien le gouvernement est dépassé par le monde actuel », estime l’éditorialiste, lequel se demande aussi comment les autorités vont déterminer si le « clic » est intentionnel ou non.

Asie du Sud

Inde : sur fond de corruption, Sonia et Rahul Gandhi se présenteront demain devant la Cour de Delhi

Time – Ils sont soupçonnés d’avoir détourné 300 millions de dollars. Sonia Gandhi – épouse de l’ancien président Rajiv Gandhi et présidente du Congrès national indien – et son fils Rahul – vice-président du Congrès national indien et candidat malheureux aux élections générales de 2014 – se présenteront demain devant la Cour de Delhi. Les accusations de corruption ont été portées en 2012 par Subramanian Swamy, homme politique nationaliste hindou. Selon lui, Sonia et Rahul Gandhi auraient détourné une partie de l’argent lié à l’achat d’une société à but non lucratif, Associated Journals Ltd., qui publiait notamment l’ancien quotidien The National Herald.

Inde : virage de Shar Rukh Khan sur l’intolérance dans le pays

Times of India – La superstar bollywoodienne fait machine arrière. Après avoir critiqué l’intolérance dans son pays en novembre, s’attirant par-là les foudres des partis de droite, Shar Rukh Khan a déclaré que ses propos avaient été mal compris, ajoutant que « tout va bien dans notre pays. Longue vie à nous, longue vie aux Indiens ». Un aveu patriote qui intervient tout juste à la veille de la sortie de son nouveau film.

Pakistan : 20% des enfants ne sont pas scolarisés

Dawn – Les chiffres viennent de tomber – et ils ne sont pas bons. D’après l’enquête de l’Annual Status of Education Report, 6,1 millions d’enfants pakistanais âgés de 6 à 16 ans ne seraient pas scolarisés – soit 20% de leur classe d’âge. Ce qui fait du Pakistan le 2e pays à la concentration d’enfants non scolarisés la plus élevée, derrière le Nigéria. Et les résultats parmi les enfants scolarisés sont également inquiétants. Seuls la moitié des élèves de CM2 sont capables de lire des histoires en ourdou, sindhi ou pachtoune – 51% ne savent pas lire de phrases en anglais et 50% sont incapables de réaliser une division à deux chiffres. Le ministre pakistanais de l’Education a souligné une nécessaire « introspection » du secteur afin de redresser la situation, alors même que de lourds investissements sont faits en faveur de l’éducation depuis plusieurs années, note Dawn.

Par Joris Zylberman et Alexandre Gandil, avec Arnaud Dubus à Bangkok